3 semaines ago

Ostéoporose et alimentation

Avez vous déjà entendu « il faut que tu manges des produits laitiers pour des os solides » qu’est ce que cela signifie ?

L’os est un tissu vivant qui se régénère continuellement. Il existe un équilibre entre la destruction de l’os assurée par les ostéoclastes, cellules assurant le remodelage osseux et sa formation assurée par les ostéoblastes, cellules assurant le remodelage osseux relayant les ostéoclastes.  Ainsi, lorsque la résorption est supérieure à la formation de l’os, on a une diminution de la qualité et de la quantité d’os : c’est ce que l’on appelle l’ostéoporose !

L’ostéoporose c’est quoi ? 

C’est une maladie de l’ensemble du squelette caractérisée par une masse osseuse réduite et des altérations de la structure au niveau des cellules osseuses. Elle ne dévoile pas de symptômes visibles mais se révèle souvent lors de complications.

Le savez-vous ?

L’ostéoporose est un problème de santé publique. Il est important de la prévenir puisqu’1 personne sur 8 est ostéoporotique, 1 personne sur 7 a déjà eu une fracture et seulement 800 000 patients sont traités. Les femmes, et oui encore elles malheureusement, sont deux fois plus à risque que les hommes de développer cette pathologie… avec 70% de femmes de plus de 80 ans ostéoporotiques.

L’ostéoporose apparaît majoritairement avec le vieillissement et dépend des habitudes alimentaires et de vie. Pour les femmes, l’ostéoporose apparaît après la ménopause, et pour les hommes après 50 ans. C’est entre 25 et 35 ans que notre capital osseux atteint son apogée, puis on a une diminution progressive avec l’âge.

Comment diagnostiquer l’ostéoporose ? 

La mesure de la quantité de calcium dans l’os s’appelle la densitométrie osseuse. Elle se mesure au niveau de la hanche et au niveau du rachis lombaire. Un calcul permet d’obtenir un TSCORE qui doit être supérieur à -1 pour un adulte moyen en bonne santé. 

Les 3 fractures les plus fréquentes retrouvées dans cette maladie sont celles du col du fémur, la fracture vertébrale et la fracture de l’avant-bras, mais elles n’apparaissent pas toutes dans le même ordre. Généralement, la fracture au niveau des vertèbres est la première à apparaître, elle passe très souvent inaperçue ! Ensuite, elle est suivie de la fracture de l’avant-bras puis en dernière de celle du col du fémur. Ouille, oui la fracture du col du fémur est très douloureuse ! 20% des femmes de plus de 80 ans ont déjà eu cette fracture et un déclin de l’état de santé est souvent attendu…

Si en général, l’environnement est la partie majoritaire dans une maladie, ici, les facteurs génétiques représentent 70% de la maladie. Alors non mesdames, tout n’est pas perdu ! Il reste 30% d’action de l’environnement. La prévention est la clef de votre santé. Cette maladie n’est pas anodine, elle peut être due à une consommation de tabac, d’alcool, à une carence en calcium, en vitamine D, une sédentarité… 

Comment anticiper l’ostéoporose ?

Le calcium : il est important de rappeler qu’une consommation entre 800 mg et 1000 mg de calcium par jour est recommandée pour les adultes et 1200 mg par jour pour les enfants et personnes âgées sont recommandés pour éviter une carence. Comment les atteindre ?

Les aliments les plus riches en calcium sont les produits laitiers. Un yaourt apporte en moyenne 150 mg, 30 g de fromage apporte 120 mg et un verre de lait 120 mg de calcium. L’OMS recommande une consommation de 2 produits laitiers par jour pour les adultes et 3-4 produits laitiers par jour pour les séniors. En effet, les produits laitiers en plus d’être riche en calcium, ils sont riches en protéines, en potassium, en magnésium et en vitamine D, indispensable pour l’absorption du calcium.

Cependant, les produits laitiers ne sont pas les seuls à posséder du calcium et encore heureux ! L’eau est riche en calcium mais dépend du type d’eau consommée. Certaines eaux tels que l’Hépar ou encore la Contrex ont un apport en calcium non négligeable alors que l’eau du robinet n’apporte que 85 mg pour un litre d’eau. 

Comment les patients intolérants au lactose peuvent-ils atteindre ces recommandations ? L’intolérance au lactose correspond à l’incapacité de l’organisme à digérer le lactose présent dans le lait par une enzyme : la lactase. Pour éviter le lactose présent dans de nombreux produits, des produits d’origine végétale peuvent être consommés tels que les boissons végétales, les margarines, les desserts végétaux… Heureusement, le calcium n’est pas présent que dans les produits laitiers ! Il est également présent dans les algues et légumes verts tels que des épinards, poireaux, choux, roquette … Dans les oléagineux, dans les fruits (kiwi, orange, pamplemousse, clémentine…) ou encore dans les sardines…

De plus, il est important d’optimiser l’assimilation du calcium par la vitamine D. La vitamine D est indispensable à l’organisme, elle est apportée par l’alimentation (œuf, poissons, fromage, beurre) mais elle est aussi synthétisée après une exposition solaire. Un apport optimal est atteint après 15 à 20 minutes d’exposition.

Pour prévenir l’ostéoporose, l’activité physique est essentielle, elle permet de fortifier le squelette en renforçant la musculature. Le choix de l’activité physique dépend de l’âge et de la condition physique de la personne. S’il devient difficile de pratiquer du sport, il est possible d’exercer des activités telles que la marche, la danse ou encore monter les escaliers. 30 minutes d’activités sont recommandées par jour pour prévenir de l’ostéoporose.

Alors s’il est possible de prévenir l’ostéoporose par une bonne alimentation et une activité physique, il est important de rappeler que certains facteurs sont aggravants. Une consommation excessive de tabac, ou d’alcool augmente le risque d’ostéoporose. Également, certains traitements peuvent provoquer l’ostéoporose, il est donc très important de s’informer sur la maladie !

Lorine TRAMEAU