3 semaines ago

Les dangers d’une alimentation trop sucrée

L’alimentation constitue un point central de la vie. C’est grâce à cette action que nous apportons de l’énergie à notre corps pour qu’il puisse effectuer les fonctions vitales.

Une alimentation équilibrée est importante car elle permet une bonne santé physique, mentale et fonctionnelle. Ainsi, une alimentation trop sucrée n’a rien de bon pour nous et notre corps. Pourtant, les glucides sont présents partout : le sucre, les produits industriels, les produits céréaliers, les produits laitiers, les fruits… Attention, nous ne vous disons pas de bannir les glucides de votre alimentation; bien au contraire ! Les glucides sont un peu le carburant de votre corps. C’est en grande partie grâce aux glucides que le corps reçoit de l’énergie.

Qu’est-ce qu’une alimentation trop “sucrée” ?

Une alimentation trop “sucrée” est une alimentation dont la quantité de glucides dépasse 55% de l’apport énergétique quotidien, et lorsque les 100g maximum de glucides simples (hors lactose et galactose) sont également dépassés. 

Les conséquences d’une alimentation trop sucrée

Une alimentation trop sucrée peut avoir des conséquences sur l’aspect physique du corps mais aussi sur son fonctionnement et sur le cerveau. Elle peut entraîner de nombreuses maladies. 

Le sucre accélère le vieillissement du cerveau. De plus, une fois consommé, il peut enclencher le cercle vicieux de la dépendance et de l’addiction. Le problème de l’addiction est qu’elle peut  vous faire consommer davantage de sucre et en continu. 

Pour réguler le taux de sucre dans notre sang, une sécrétion d’insuline va être déclenchée. Vous vous dites alors que vous êtes hors de portée du diabète… Cependant, sur le long terme, cela va créer une insulino-résistance. Ainsi, l’insuline n’aura plus le même effet sur le taux de glucose sanguin, ce qui pourrait mener au diabète.

Évidemment, le diabète n’est pas la seule maladie que le sucre peut entraîner : manger trop sucré favorise également le surpoids et l’obésité, c’est-à-dire avoir un IMC supérieur à 25.

IMC<16.5 Dénutrition
16,6<IMC<18,4Maigreur
18,5<IMC<24,9Corpulence souhaitable
25<IMC<29,9Surpoids
30<IMC<34,9Obésité modérée de type 1
35<IMC<39,9Obésité sévère ou de type 2
IMC>40Obésité morbide de type 3

Enfin, une alimentation trop sucrée peut entraîner des problèmes cardio-vasculaires, ainsi que des changements d’humeur et d’irritabilité. 

Comment gérer ses apports en glucides ?

Pour pouvoir profiter des rôles des glucides, il est important de ne pas les bannir de notre alimentation mais plutôt d’optimiser la qualité et la quantité des apports.

Pour cela, il faut éviter la consommation d’aliments sucrés à Indice Glycémique élevé et surtout ne pas les consommer de manière isolée. Il est également important d’éviter les produits ultra-transformés industriels.

Ce qu’il serait préférable de consommer, ce sont des produits à Indice Glycémique bas : c’est-à-dire des produits céréaliers non raffinés, des légumineuses… Toutefois, il est impossible d’éviter les aliments à Indice Glycémique haut, ainsi, il est important de les consommer durant un repas pour que les autres nutriments puissent baisser cet indice.

Mais n’oubliez pas, il n’est pas interdit de se faire plaisir de temps à autre ! 

Prenez soin de vous et rejoignez-nous !

Julie Coursimault

Bibliographie :

  • Alimentations, nutrition et régimes (livre),2017
  • Laboratoire Effinov, 2019, Sucre : pourquoi et comment en manger moins