1 semaine ago

Le régime sans gluten fait-il vraiment maigrir ?

Le régime sans gluten n’a pas vocation dans un premier temps à être pratiqué dans le cadre d’un régime amaigrissant. Mais certaines personnes, de plus en plus nombreuses, le pratiquent et partagent leurs expériences, qui seraient positives pour perdre du poids… Bonne ou mauvaise pratique ?

Le régime sans gluten : qu’est-ce que c’est exactement ?

Il consiste à supprimer toutes sources de gluten de son alimentation. Le gluten est une protéine présente naturellement dans plusieurs céréales, notamment le blé, le seigle, l’avoine, l’orge et l’épeautre. Elle est également présente dans les nombreux produits dérivés de ces céréales comme le pain, les pâtisseries, les pâtes ou encore diverses sauces industrielles. Mais certaines céréales, dont le riz, le sarrasin et le quinoa font partie des aliments sans gluten.

À la base, le régime sans gluten est destiné à une petite partie de la population, regroupant les personnes souffrant de maladie cœliaque (aussi appelée intolérance au gluten), ou d’une allergie au gluten. La maladie cœliaque est une maladie auto-immune, liée à la fois à des facteurs héréditaires et environnementaux : lorsqu’une personne malade mange des aliments contenant du gluten, son système immunitaire s’attaque à sa paroi intestinale, et cela provoque divers troubles digestifs comme de fortes douleurs au ventre, de la diarrhée ou des ballonnements. 

La solution à ces troubles ? C’est d’adopter rapidement un régime sans gluten à vie. Sans cela, la maladie cœliaque peut entraîner des problèmes plus graves sur le long terme, en raison d’une mauvaise absorption des nutriments par l’intestin fragilisé (ex. : anémie par mauvaise absorption de fer, ostéoporose par mauvaise absorption de la vitamine D et du calcium). L’allergie au gluten, elle, est très rare. Elle peut se manifester par diverses réactions allergiques peu de temps après l’absorption de gluten, comme des troubles digestifs, des démangeaisons, des crises d’éternuements. Là encore, adopter un régime sans gluten à vie reste la meilleure solution pour éviter la survenue de nouvelles crises allergiques.

Le régime sans gluten peut-il aussi faire maigrir ?

Le gluten en lui-même ne fait pas prendre de poids, contrairement aux graisses ou au sucre. Le supprimer de notre alimentation ne devrait donc pas avoir une influence sur notre poids. Pourtant, certains affirment avoir perdu quelques kilos, en le bannissant de leur alimentation. Voyons dans quelle mesure cela peut être vrai.

Régime sans gluten et perte de poids : pourquoi ça peut fonctionner ?

Si le gluten ne fait pas grossir, il est par contre présent dans de très nombreux aliments riches en graisses et en sucres : quiches, pizzas, hamburgers, biscottes, gâteaux… On peut aussi le trouver « caché » dans des aliments improbables (le gluten est souvent utilisé comme épaississant ou liant dans les plats industriels) comme les saucisses, certaines moutardes ou encore des poissons panés. De ce fait, il n’est pas si simple de suivre un régime 100 % sans gluten : il faut vraiment faire très attention à l’étiquetage de chaque aliment et se repérer avec la liste des aliments sans gluten. L’avantage par contre, c’est que cela pousse à faire plus attention à son alimentation, à faire l’impasse sur les préparations industrielles très caloriques et à préparer soi-même de bons petits plats maison, de préférence pauvres en matières grasses et en sucres. C’est de cette manière que le régime sans gluten contribue véritablement à perdre du poids, surtout si on couple ces nouvelles habitudes alimentaires avec la pratique régulière d’un sport.

Quand ça ne marche pas, c’est dû à quoi ?

Comme dit précédemment, le régime sans gluten n’entraîne pas forcément une perte de poids. C’est notamment le cas lorsqu’on remplace systématiquement chaque aliment “interdit” par une version “gluten free” (certifiée sans gluten) du commerce. Pain, gâteaux, pâtes sans gluten… L’offre s’est énormément développée depuis quelques années. Le problème : ces aliments sans gluten ne sont pas forcément moins gras ou moins sucrés que les “versions originales”. Pour s’en apercevoir, il suffit de lire leurs étiquettes… Il semble donc difficile d’envisager une perte de poids dans ces conditions, surtout si, en plus, on ne fait pas suffisamment d’exercice pour brûler les calories superflues.

L’équipe Nutrimis