4 semaines ago

Décrypter une étiquette

L’étiquette d’un produit c’est en quelque sorte sa “carte d’identité”, elle permet au consommateur de connaître sa composition, son éventuelle toxicité (allergènes, additifs…), mais il n’est pas toujours facile de la comprendre !

Voici les règles d’or pour analyser une étiquette :

La liste des ingrédients

Tous les composants présents dans le produit fini doivent apparaître dans cette liste des ingrédients. Cela signifie que le premier signe de la présence d’un aliment ultra-transformé (et donc à limiter) est la longueur de cette liste. En effet, plus elle est longue, plus l’aliment a de chance d’être un produit transformé. 

Attention, ne vous méprenez pas à la catégorie d’aliment car même un jus de fruits, d’apparence un produit sain, peut en réalité être composé d’eau, de sucre, de colorants et autres conservateurs. Dans ce cas, préférez un jus de fruit 100% pur jus. 

Aussi, si dans cette liste vous voyez des aliments que vous ne possédez pas dans votre cuisine (sirop de blé, sirop de glucose, extrait d’orge, et tous les E… : il s’agit la plupart du temps de sucre et d’additifs) essayez alors de rechercher des produits à base d’aliments bruts que vous connaissez (farine, oeuf, flocon d’avoine, lait, ou fruit par exemple).

Sachez aussi que les produits sont rangés de l’ingrédient ajouté en plus grande quantité à l’ingrédient le moins présent. Cela signifie par exemple que si sur une étiquette apparaît la mention “sucre” au début de la liste, l’aliment est très riche en sucre. Idem si il s’agit d’huile végétale (palme, colza) ou animale, essayer alors de trouver une alternative plus saine. 

La valeur nutritionnelle

Il est obligatoire de trouver sur l’emballage du produit un petit tableau avec les valeurs nutritionnelles de celui-ci. Sur ce dernier doivent apparaître l’énergie, la quantité de protéines, glucides, lipides, fibres, de sel et parfois de vitamines / minéraux pour 100g de produit. 

Ce qu’il est important de regarder est la ligne “dont sucres” sous la ligne des glucides. En effet, ce “dont sucres” correspond à la quantité de sucre pur ajouté dans le produit.

 Sachez qu’un morceau de sucre pèse 6 g environ donc si vous voyez qu’il y a 22 g de sucre par exemple pour 100g de produit, cela correspond à presque 4 morceaux de sucre dans celui-ci. Essayez dans ce cas de trouver une alternative de meilleure qualité. 

Le Nutri-Score

Le Nutri-Score est un logo visant à informer de la qualité nutritionnelle d’un produit.  Sa présence sur une étiquette n’est pas obligatoire, elle dépend du volontariat du producteur. 

Il est basé sur 5 lettres et 5 couleurs allant du A vert foncé au E orange foncé : un produit A étant de “meilleure valeur” qu’un produit E en comparant 2 produits similaires. 

Le score est calculé à partir de 100g de produit, et plus le rapport de nutriments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) sur le rapport de nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucre, sel) est élevé et plus le Nutri-Score sera bon. 

Attention cependant aux limites de ce Nutri-Score : en effet, avec ce calcul une bouteille d’huile d’olive ou de noix sera étiquetée E mais pourtant il est nécessaire de consommer dans son alimentation des graisses végétales. Idem pour le sucre en poudre, ne voyez pas d’inconvénients à réaliser des pâtisseries maison et d’y ajouter quelques grammes de sucre en poudre car il participe à ce qu’y est indispensable : le plaisir alimentaire !

Prenez soin de vous et rejoignez-nous !

Maëva Lollichon

BIBLIOGRAPHIE

  • santepubliquefrance.fr
  • Cours de nutrition alimentation, Mme RAVASINI Christelle